Des masques seront nécessaires pour entrer dans les hôpitaux du sud-ouest de l’Ontario «indéfiniment», selon des responsables

Contenu de l’article

Les exigences de masquage pour toute personne entrant dans les hôpitaux du sud-ouest de l’Ontario – y compris celles des comtés de Perth et de Huron – resteront en place « indéfiniment », quels que soient les changements apportés aux politiques provinciales, selon les responsables.

Publicité 2

Contenu de l’article

Avec l’augmentation des hospitalisations liées au COVID-19 depuis que l’Ontario a mis fin au masquage obligatoire dans la plupart des espaces intérieurs le mois dernier, les responsables des hôpitaux de toute la région ont fait l’annonce dans un communiqué de presse conjoint lundi après-midi.

“Tout au long de la pandémie, nous avons, en tant que système d’hôpitaux, évalué en permanence ce que nous estimons être des protections responsables pour nos patients, nos équipes et ceux qui visitent nos sites hospitaliers”, a déclaré Andrew Williams, directeur général de la Huron Perth Healthcare Alliance, dans un communiqué. communiqué de presse. « Alors que la pandémie continue d’avoir un impact sur nos communautés, notamment en affectant considérablement notre capacité à doter en personnel les programmes et services en raison de l’augmentation des absences liées à la COVID-19, il est prudent de maintenir ce niveau de protection dans les environnements à haut risque. Bien que les opinions sur la direction varient toujours, notre priorité absolue est la sécurité de ceux que nous servons. »

La Huron Perth Healthcare Alliance supervise quatre hôpitaux à Stratford, St. Marys, Clinton et Seaforth. Sont également inclus dans l’annonce :

  • Hôpital Alexandra
  • Hôpital marin et général Alexandra
  • Services de santé de Grey Bruce
  • Hôpital de Hanovre et du district
  • Alliance des hôpitaux de Listowel Wingham
  • Centre des sciences de la santé de Londres
  • Alliance des hôpitaux du Middlesex
  • St.Joseph’s Health Care Londres
  • Hôpital général St. Thomas Elgin
  • Centre de santé South Bruce Grey
  • Association de l’hôpital de South Huron
  • Hôpital commémoratif du district de Tillsonburg
  • Hôpital général de Woodstock

Publicité 3

Contenu de l’article

Le dépistage actif de toutes les personnes entrant dans les établissements hospitaliers sera également maintenu, ont indiqué des responsables. Il en sera de même pour les vaccinations obligatoires pour les nouveaux médecins, le personnel, les bénévoles et les entrepreneurs.

L’Ontario élargit l’admissibilité aux tests PCR COVID-19 et aux traitements antiviraux au milieu d’une sixième vague, mais le meilleur médecin de la province a déclaré lundi qu’un large mandat de masque ne serait pas rétabli, du moins pour le moment.

Au cours d’une conférence de presse le lundi, chief médecin-hygiéniste, le Dr Kieran Moore, a déclaré Les tendances COVID-19 sont à la hausse et Les Ontariens devraient être préparés à une réintroduction de ce mandat si une nouvelle variante de préoccupation émerge, si le système de soins de santé est menacé et potentiellement pendant les mois d’hiver.

Moore a également déclaré qu’il recommandait fortement aux gens de continuer à porter des masques dans les espaces publics intérieurs.

La conférence de presse, la première de Moore en plus de quatre semaines, fait suite à un rapport de Santé publique Ontario qui montre que les cas de COVID-19, les taux de positivité des tests et les hospitalisations ont augmenté depuis le 21 mars, lorsque la province a assoupli les exigences de masquage dans la plupart des espaces intérieurs. Il propose de ramener le masquage intérieur et d’étendre les mandats de masquage dans les environnements à haut risque en tant qu’éléments possibles d’une stratégie «en couches» pour atténuer une augmentation des cas.

Le rapport avertit également que le nombre d’enfants ontariens souffrant d’une maladie grave due à la COVID-19 est susceptible d’augmenter étant donné la transmissibilité accrue de la sous-variante BA.2 du virus, la suppression des mesures de santé publique et l’admissibilité limitée au vaccin et l’administration à deux doses couverture chez les moins de 12 ans.

Publicité 4

Contenu de l’article

La sous-variante BA.2 est désormais la souche dominante de la dernière vague de la pandémie, indique le document. La proportion d’échantillons identifiés comme BA.2 est passée de 12,3% la semaine du 13 février à 54% la semaine du 13 mars, indique-t-il.

Le Dr Thomas Piggott, médecin hygiéniste de Peterborough, a déclaré que la province devrait envisager de rétablir les mandats de masque et repenser son plan pour lever les mesures de santé publique restantes plus tard ce mois-ci.

«Il y a de nombreuses inquiétudes en ce moment, à la fois avec le manque de masquage dans le contexte actuel et aussi avec le potentiel de suppression accrue des mesures dans les prochaines semaines, et j’espère que tout cela sera reconsidéré étant donné que la sixième vague est bien pire que même les pires scénarios de modélisation de la table scientifique de l’Ontario », a-t-il déclaré lors d’une entrevue.

“Je pense qu’il est maintenant temps de reconsidérer.”

La province a précédemment fixé au 27 avril la date à laquelle elle prévoit d’éliminer les exigences de masquage dans les endroits restants, y compris les foyers de soins de longue durée, les hôpitaux et les transports en commun. La ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que l’Ontario «évalue constamment» cette date avec les conseils de Moore.

La surveillance des eaux usées suggère que les cas sont en augmentation depuis la mi-mars jusqu’à la fin mars. JLe directeur scientifique du groupe de conseillers COVID-19 de l’Ontario a déclaré que les dernières données sur les eaux usées suggèrent que les cas quotidiens sont d’environ 100 000 à 120 000.

Les hospitalisations liées au COVID-19 ont augmenté de 40 % la semaine dernière par rapport à la précédente.

La semaine dernière, la province a élargi l’admissibilité aux quatrièmes doses d’un vaccin contre la COVID-19 aux personnes de 60 ans et plus, ainsi qu’aux résidents autochtones et aux membres adultes de leur foyer.

Moore a déclaré qu’il avait reçu sa quatrième dose dimanche.

-Avec des fichiers de la Presse canadienne

Publicité 1

commentaires

Postmedia s’engage à maintenir un forum de discussion animé mais civil et encourage tous les lecteurs à partager leurs points de vue sur nos articles. Les commentaires peuvent prendre jusqu’à une heure pour être modérés avant d’apparaître sur le site. Nous vous demandons de garder vos commentaires pertinents et respectueux. Nous avons activé les notifications par e-mail. Vous recevrez désormais un e-mail si vous recevez une réponse à votre commentaire, s’il y a une mise à jour d’un fil de commentaires que vous suivez ou si un utilisateur vous suivez des commentaires. Consultez nos directives communautaires pour plus d’informations et de détails sur la façon d’ajuster vos paramètres de messagerie.

Add Comment